Combien gagne un notaire?

Le métier de notaire est un des métiers les plus vieux qui existe. Il se transmet généralement de père en fils. Ce métier un peu moins fantasmé que celui d’avocat est de même un métier qui fait rêver plus d’une personne. En effet, il est connu de tous comme étant un métier qui rapporte beaucoup et qui sait se renouveler. Mais il est vraiment difficile de savoir combien ce métier permet de gagner par an, car les notaires désirent la plupart du temps rester discret au sujet de leur salaire. De plus, le montant du salaire dépend beaucoup du statut du notaire et de son ancienneté dans le métier.

Qu’est-ce-que le métier de notaire ?

Un notaire est un spécialiste du droit. Il rédige et authentifie des actes notariés pour des familles, mais également des entreprises. Pour ce faire, il doit constater l’accord des différentes parties impliquées et s’engager sur le contenu et la date de l’acte. Il appose toujours une signature et un sceau sur chaque acte notarial. Il intervient généralement en droit de la famille en ce qui concerne les contrats de mariage et les successions. Il gère également les actes notariés qui se réfèrent aux actes de vente d’un appartement ou bien d’une maison. Il est aussi spécialisé en ce qui concerne les droits des sociétés, autrement dit : les baux commerciaux et les franchises. Il existe deux options pour exercer la profession de notaire :

  • L’étude notariale : vous pouvez devenir collaborateur salarié dans une étude notariale ;
  • Être en indépendant : vous avez la possibilité de racheter un office pour vous installer en individuel.
Cet article pourrait vous intéresser :  Combien gagne une aide soignante ?

Les compétences attendues d’un notaire

Pour exercer le métier de notaire, il est important d’avoir un certain nombre d’aptitudes techniques, mais également d’avoir un maximum de savoir être et de savoir-vivre. Il faut également avoir envie de se tenir au courant des évolutions juridiques liées au métier de notaire.

  • La réserve : un notaire se doit de garder le silence sur les transactions ainsi que les actes notariés qu’il rédige pour ses clients. S’il manque à son devoir, ils peuvent porter plainte contre lui ;
  • La pédagogie : il doit être capable d’informer clairement sa clientèle sur tous les mécanismes juridiques sur lesquels elle a besoin d’informations ;
  • La diplomatie : un notaire est une personne douée dans les relations humaines et qui sait écouter ses clients comme il se doit. C’est donc un très bon conseillé ;
  • Une maîtrise des différents types de droit : un bon notaire doit maîtriser le droit des affaires, le droit fiscal, le droit commercial, mais également le droit civil ;
  • Une connaissance des procédures civiles : il doit bien connaître celle qui concerne à la fois le judiciaire et le pénal.

Les différentes études pour devenir notaire

Huit années d’études sont nécessaires pour faire carrière dans le notariat. Il existe deux principales voies d’accès au métier. D’un côté, il a la filière universitaire qui conduit à obtenir un diplôme supérieur de notariat. De l’autre, il y a la voie professionnelle qui vous permet également d’obtenir un diplôme vous permettant d’exercer la profession de notaire.

La filière universitaire pour devenir notaire

Devenir notaire est possible après l’obtention d’un master en droit notarial et une période d’apprentissage en étude notariale d’environ 24 mois. Ensuite, il faut suivre 4 semestres de cours sur les actes courants, le droit immobilier, le droit de la famille, mais également le droit des affaires.Cette formation dure approximativement 3 ans et de nombreuses universités la propose comme à Lyon, Grenoble ou encore Saint-Étienne.

Cet article pourrait vous intéresser :  Combien gagne un banquier ?

La voie professionnelle pour accéder au métier

Il est aussi possible de devenir notaire après un master en droit. La formationen alternance implique de réaliser unstage professionnel de 30 mois et de suivre 6 modules techniques. Elle est assurée par l’Institut National des Formations Notariales.

Les évolutions de carrières possibles

Un notaire a pour principal avantage dans son métier de pouvoir évoluer en se spécialisant dans différents domaines. Il peut demander toutes les précisions qu’il souhaite auprès du Centre National d’Enseignement Professionnel Notarial. Il existe 5 domaines principaux de spécialisation :

  • conseil en organisation et gestion du patrimoine : il va pouvoir conseiller ses clients pour qu’ils effectuent des placements dans l’immobilier ainsi que dans les opérations boursières ;
  • Le droit de l’urbanisme et de l’environnement : il sera en capacité de travailler pour les entreprises privées ou au sein des collectivités publiques dans la branche droit de l’environnement ;
  • Le droit rural et de l’entreprise agricole : il accompagnera les professionnels du secteur agricole dans la gestion et la transmission de leur patrimoine ;
  • Le droit de l’entreprise et des sociétés : il sera en charge d’établir tous les règlements de droit qui structurent la vie des entreprises ;
  • Le droit international privé : il va devoir gérer les conflits de juridictions et les conflits de loi entre les personnes privées.

Notaire ou avocat qui gagne le mieux sa vie ?

Il existe des grandes différences de salaires entre les différents métiers du droit. Le droit civil et le droit social ne rapportent pas tous les deux autant d’argent. Contrairement aux idées que l’on peut se faire, ce sont les notaires qui gagnent le plus d’argent, puis les administrateurs judiciaires les suivent de près. En revanche,les avocats en droit des affaires sont un peu derrière en termes de rémunération.

Cet article pourrait vous intéresser :  Combien gagne un sophrologue ?

Le salaire d’un notaire

Un notaire stagiaire ou assistant n’est pas trop mal payé. En effet, il gagne généralement entre 1550 euros et 1800 euros brut par mois. En revanche, un notaire en début de carrière touche en moyenne 8 700 euros net par mois. Ensuite, il pourra rapidement atteindre les 20 000 euros par mois s’il gagne en notoriété et s’il exerce dans un office notarial assez chic. Cependant, il est tout de même le plus souvent rémunéré en fonction du nombre d’actes notariés qu’il produit et du montant des ventes immobilières. Néanmoins, son salaire est impacté par deux choses : les charges fiscales, maisaussi tousles emprunts pour l’achat des études notariales. De plus, uniquement 20 % des frais d’un notaire sont englobés dans son salaire mensuel. En effet, une bonne partie de ceux-ci sont reversés à l’état, mais aussi aux collectivités territoriales. Le salaire moyen brut par an d’un notaire s’élève donc à 57 000 euros.

Le métier de notaire permet de bien gagner sa vie. Il suffit de savoir comment s’y prendre pour réussir dans l’exercice de ce métier.

Articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles récents